Le CussC vous dit tout !

Le CussC vous dit tout !

 FAQ

image meca

L1.1FAQ Frequently Ask Question

Questions les plus fréquentes concernant le projet

 

– Lorsque je relance mon vélo avec cette aide mécanique, puis-je freiner ?

Oui – Dès que vous commencez à freiner, l’aide mécanique s’annule pour permettre aux freins à mâchoires et au freinage par ressort CussC d’être complétement opérationnel.

– Mon vélo CussC relance-t-il dans la boue ou dans la neige ?

Oui – Il est entièrement protégé des intempéries extérieures entre ses 2 coques métalliques.

– Ce mécanisme CussC ne va-t-il pas trop alourdir mon vélo ?

Non – Le ressort en fibre de carbone sera très léger, et seuls les coques et l’arbre support devront être en métal.
Le poids final du produit CussC est estimé à moins de 2kg (en plus d’une roue normale).

– Ce mécanisme CussC peut-il être adapté sur tous les types de vélos ?

Oui – L’encombrement du mécanisme est similaire à celui d’une roue traditionnelle. Il y a simplement à rajouter un câble de transmission depuis le guidon, jusqu’à la roue, et un mécanisme de répartition des freinages.

– Y a t-il un âge limite ?

Non – Il faut simplement que le cycliste puisse utiliser normalement un vélo.

– Sera-t-il beaucoup plus chère qu’un vélo à assistance électrique ?

Non – Il sera moins chère.

– N’est il pas trop dangereux d’avoir des engrenages dans une roue de vélo ?

Non – Nous avons tous des dérailleurs faits d’engrenages dans nos roues de vélo, qui ont largement fait leurs preuves, et qui sont similaires aux engrenages CussC.

– Les vélos électriques fonctionnent-ils plus longtemps ?

Oui et Non – Sur un parcours trop plat et sans arrêt, le CussC n’aura pas d’occasion de se charger et ne restera pas opérationnel très longtemps. Par contre, dans toute autre situation il fonctionnera plus longtemps (pas besoin de recharge électrique).

– Puis-je modifier moi-même l’intérieur du mécanisme CussC ?

Non – Pour l’instant, il n’est pas prévu d’y accéder facilement. Mais une étude pour pouvoir modifier automatiquement les rapports d’engrenage (avec un vélo en cours de fonctionnement), et donc la force de relance, est en cours.

– Ce mécanisme CussC est-il adaptable sur d’autres roues que les roues de vélo ?

Oui – Une étude sur une intégration de ce mécanisme CussC sur un camion a montré une forte réduction des émissions de CO2.

– Et si je tombe sur mon guidon, y a t-il un risque que j’active malencontreusement la relance ?

Non – Un petit capuchon amovible protégera le bouton de relance présent sur le guidon.

– Peut-on conserver un dérailleur sur un vélo équipé de ce mécanisme CussC ?

Oui – Le ressort est dans la roue et les engrenages sont de l’autre côté de la roue par rapport au dérailleur. Aucune adaptation n’est donc nécessaire pour conserver son dérailleur.

– Lorsque je pédale, mon pied ne risque-t-il pas de heurter la coque gauche, la plus épaisse ?

Non – Le mécanisme ne dépasse pas en épaisseur la chaîne du vélo, et de toute façon le pied ne va pas jusqu’à la roue arrière.

– Une roue pleine, remplie par le mécanisme, n’a-t-elle pas trop de prise au vent ?

Non – La roue ne sera pas complétement remplie par le mécanisme, et les coques n’étant pas « plates », le vent pourra circulé sans appuyer outre mesure sur la roue.

– Devrais-je nettoyer et entretenir mon vélo CussC à chaque sortie ?

Non – Le mécanisme CussC ne nécessite aucun entretien particulier. Bien sûr, quel que soit l’objet que l’on utilise, c’est une bonne habitude de le maintenir propre.

– Avoir un tel mécanisme dans une roue de vélo ne risque-t-il pas de fragiliser la roue ?

Non – Bien au contraire. Dans chaque roue normale, un compromis entre légèreté et sécurité est étudié. Là avec les coques en métal, la sécurité est présente quoi qu’il arrive (élément extérieur venant percuter la roue par exemple).

– La fibre de carbone n’est elle pas aussi toxique que la fibre d’amiante?

Non – La toxicité de l’amiante vient du fait que ses fibres sont des microparticules (et peuvent donc pénétrer profondément dans les poumons). Dans le ressort CussC, les fibres sont aussi longues que le ressort lui-même (fil de plus de 10m).

– Il faut une certaine force de freinage pour charger le CussC, mais j’ai l’habitude de freiner tout doucement, ce vélo n’est donc pas pour moi ?

Non – 2 solutions sont a l’étude pour palier ce soucis.
Il pourra être proposé différents CussC en fonction du type de cycliste que vous êtes ;
L’intégration de 2 forces de chargements.

– En cas d’accident, le ressort ne risque-t-il pas de créer un sur-accident lorsqu’il est chargé ?

Non – Si un des 2 bouts du ressort se détache, alors le ressort se remet mécaniquement en position « non-chargé », c’est-à-dire resserré autour du pignon de la roue sans la bloquer.

– Les freins normaux peuvent patiner sous la pluie ou dans la boue, le freinage par CussC aussi ?

Non – Et c’est un avantage à considérer. Étant protégé dans sa coque métallique, le freinage grâce au mécanisme CussC est opérationnel par tout temps.